LE TOUT A L'EGOUT

Le projet de tout à l'égout de Rougiers date du 18 mars 1932, les plans d'un réseau général et de W.C. publics sont approuvés le 21 novembre 1933 quand Mr Victorin Henry fait voter à l'unanimité un emprunt communal remboursable en 30 ans.

C'est en 1934 que les achats de terrain pour le passage des canalisations et l'usine d'épuration sont effectués. Les travaux commencent ; ils s'achèveront le 17 mars 1935, les branchements aux particuliers étant terminés. Grâce à son usine d'épuration, Rougiers a été l'un des premiers villages de moins de 1 000 habitants à jouir de cette hygiène. Les journaux locaux de cette époque ont d'ailleurs vivement salué cette installation.

Le 26 avril 1935, le maire demande au Préfet l'autorisation de faire démolir des immeubles en ruines sur le Cours dont un four collectif, pour faire construire avant les grandes chaleurs un W.C. public.

La taxe de déversement à l'égout est payable à partir du 1er janvier 1936.

En 1965, le réseau d'assainissement est étendu à la rue Sainte Anne et au Pays Haut.

En 1975, un terrain est acquis pour la nouvelle station d'épuration selon le principe du lagunage. Le projet de Mr Moutet est approuvé le 2 décembre 1977 pour la somme de 850 000 F.

Le 30 mars 1978, les travaux d'extension du réseau d'assainissement et du collecteur général sont terminés ; ils ont coûté 800 000 F. et ont bénéficié d'une subvention d'état de 160 000 F., le solde étant comblé par un emprunt. La mise en service date d'avril 1980.


L'eau et les services publics (retour)

Sommaire