L'Epoque Gallo-Romaine

L'Epoque Gallo-Romaine (1er siècle avant J-C aux V° & VI° siècles après J-C).

La plaine sert alors de principal lieu de culture et d'habitat. A l'emplacement du village actuel, lors de labours, des éléments de constructions (tuiles), des tombes ont été mis à jour. Une étude récente (septembre 1996) effectuée par H. DONZEL, suite aux observations de F. CARRAZE, a permis de découvrir la présence d'un four de tuilier à Camp Long, qui daterait de cette époque. Le mot « camp » qui fait partie du nom de divers quartiers confirme cette opinion : camp long, camp de Ramade, camp de Queïron (camp : lieu où s'établit une formation militaire pour stationner, s'instruire ou combattre). Certains rougiérois férus d'histoire vous diront que Marius, vainqueur des Teutons à POURRIERES en 102 av. J-C est venu passer l'hiver à ROUGIERS et y a amené ses prisonniers.

Un autel à Jupiter Frugifero (donneur de fruits) attribuable au I° siècle était conservé près de la Chapelle de Saint-Jean (déposé à la mairie).

Dès le milieu ou la seconde moitié du V° siècle, des troubles affectant la province, les sites de hauteur sont réoccupés. Dans l'oppidum de Piégu, un fortin est bâti au dessus des constructions antérieures ; mais l'utilisation de cette petite forteresse(exemple très rare de fortification presque palatiale de cette époque), est assez brève.

Les sources documentaires disparaissent au cours du VI° Siècle et il faut attendre l'an Mille pour voir resurgir le terroir sous le nom de ROTHGERIUM (1044).


Retour au texte

Sommaire

Des vestiges archéologiques sont visibles à la Mairie