L'HABITAT : DE LA CAVERNE AUX H.L.M.

Autour de l'An 1 000, seul le seigneur habite un petit château défendu par une enceinte. Les paysans sont installés autour des cabanes de construction légère.

Après la construction du nouveau château dont nous pouvons voir les ruines à Saint-Jean, ils occupent les grottes du village de Saint Jean et construisent en dur sur un ou deux niveaux contre le rocher.

Pendant plusieurs siècles, les habitants montent vers le château ou descendent vers la plaine au rythme de périodes troubles ou clames.

Le Pays haut existe en tant que hameau dès le début des années 1300.

Dans les années 1400, une auberge est construite à l'emplacement du village actuel et au milieu du XVI° siècle, on voit apparaître des habitations importantes (façade Renaissance) : « le village le plus bas » est né.

C'est au XVII° siècle que le village bas devient le siège du culte et le lieu le plus peuplé. Le Pays Haut est plus ou moins abandonné et sa reconstruction est récente. (carte des zones d'habitat à travers le temps)

Le village s'étend au nord, à l'est et surtout à l'ouest. L'eau courante, le tout à l'égout et l'électrification ont permis cette évolution.

La déviation de la route départementale lui a rendu son calme et la construction d'une vingtaine de logements de type H.L.M. ou l'implantation de la zone artisanale ne l'ont pas perturbé.

Le nombre d'habitats varie également au cours des siècles:

Evolution de l'habitat

1310 = 34

1400 = 13

1550 = 25

1697 = 130

1789 = 160

et à partir de 1846 jusqu'en 1962 environ = 200

De 1975 à nos jours le nombre de résidences principales augmente régulièrement:

210 en 1975

270 en 1982

325 en 1990

(voir aussi la liste des illustrations pour une visite du village)

On notera que dans le même temps le nombre des résidences secondaires à tendance à stagner = 108 et que les logements vacants diminuent de 63 à 53.


Sommaire