exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Sommaire


Conclusion

La participation des élèves :
valoriser les compétences

Plus les élèves sont associés et mobilisés mieux les choses marchent. Leurs compétences peuvent être très différentes – savoir prendre des photos (pour la documentation), filmer en vidéo, bien lire une carte routière, avoir le sens de l’organisation ou un certain talent pour diriger un groupe et s’occuper de la musique pour une soirée dansante qui respecte les différents goûts dans le groupe binationale -, mais il importe avant tout qu’ils soient reconnus et valorisés. Bien sûr, il y a des compétences plus directement liées à l’enseignement scolaire, à certaines disciplines (connaissances en biologie, dans les sciences, en langues vivantes, etc.) qui sont très utiles.

La difficulté vient néanmoins de ce que le découpage en matières et les formes d’apprentissage et de valorisation que cultive l’institution scolaire en général ne permet malheureusement souvent pas d’identifier les ressources dont dispose réellement un élève. L’action en situation, qu’elle soit collective ou individuelle, déclenche souvent des comportements inattendus, libère des potentiels insoupçonnés des enseignants chez les élèves (et même éventuellement des élèves concernés eux-mêmes).

Le travail de préparation des enseignants doit donc être très attentif à ce phénomène et impliquer autant que possible les élèves à tous les niveaux et sous des formes différentes - que peuvent-ils prendre en charge dans l’organisation ? Comment les amener à formuler les thèmes qui les intéresse tout en étant sensible à ce qui intéresse les autres ? Quelles formes privilégient-ils pour communiquer ?) et " prévoir l’imprévisible " en ne " bouclant " pas le programme (23). C’est dans cette ouverture que réside le plus gros potentiel d’apprentissage pour les élèves, car elle permet de multiples modes d’approche, de multiples façons de faire et de façons d’être et pour les enseignants qui voient leurs élèves d’un œil neuf quand ils ne les découvrent de façon inattendue.


Note 23 : Il conviendrait sans doute ici d’étudier de près la notion et surtout la fonction du " programme ", celui-ci étant quasiment la " pièce justificative " à joindre au compte-rendu. En particulier les visites touristiques occupent une place très importante dans le programme, le plus souvent sans participation de l’établissement partenaire ! Aux dires du rapporteur, aucun travail pédagogique de fond ne s’y fait et elles ne tiennent compte ni du groupe auquel elle s’adresse, ni des objectifs de la rencontre. Des propositions sérieuses existent pour faire du travail sur le motif un lieu de rencontre (classes de patrimoine, classes Villette, par exemple).

Le travail de l’enseignant suite

Sommaire

Propositions