exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Petit lexique de la pédagogie
de l'échange et de la rencontre

sommaire

Faire connaissance

La prise de contact entre les élèves au travers de divers supports * (carte postale *, vidéo *, jeux *, Internet *) est destinée à établir un contact personnel entre individus qui vont faire quelque chose ensemble, même s'ils ne se rencontrent pas.

Il ne s'agit pas seulement d'une étape plus ou moins facultative dans une coopération thématique mais de la base indispensable sur laquelle s'édifier par la suite un apprentissage dialogique (cf. apprendre *).

Nous avons, nous enseignants, été plusieurs fois surpris des idées qui jaillissaient à l'occasion des productions des élèves. Loin de se ramener à une présentation plate, ils mettaient un soin étonnant et faisaient preuve d'une imagination surprenante pour s'acquitter de cette tâche, dès lors qu'on leur en fournissait l'occasion. La préoccupation est toujours de capter l’attention de ceux à qui on s’adresse en introduisant un certain suspense (une histoire d’espions servant de cadre à la présentation des élèves d’un établissement), en rendant la présentation plus vivante par des mises en scène (chacun est filmé dans un lieu qui lui est familier, par exemple) ou en donnant à la présentation elle-même la forme d’un jeu, une dimension ludique (jeu de reconnaissance, collage, devinette, etc.). La présentation ne se résume pas à une simple information mais cherche à impliquer le ou les destinataire(s) dans une jeu relationnel, de créer une complicité.

Quelle surprise n’est-ce pas aussi que de se reconnaître à l'occasion de la première rencontre, si rencontre il y a !

Dans ce cas et tout particulièrement s’il y a rencontre dans un tiers-lieu *, les jeux destinés à faire connaissance et à briser la glace occupent une place importante (cf. le projet Marseille-Francfort et Point de vue : la rencontre vue par une psychologue du développement).

retour

F E R M E R

Faute_correction