exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Petit lexique de la pédagogie
de l'échange et de la rencontre

sommaire

Langue(s)

Comme nous l'avons précisé dans la description des projets, nous pensons que les objectifs purement linguistiques ne doivent pas être prioritaires dans notre approche. Il est tout aussi essentiel que d'autres moyens d'expression que la langue soient utilisés, en particulier les supports visuels et sonores. Lorsque les élèves veulent faire connaître leurs activités extrascolaires, leurs loisirs préférés par exemple, ils peuvent utiliser des collages * ou réaliser des cartes postales *. La question de la langue utilisée n'est plus la seule importante dans ces modes d'expression et de communication. Il faut insister sur ce point dès la mise en place du projet. De même, nous recommandons de ne pas se contenter de l'usage d'une seule langue. Les textes " mélangés " peuvent être tout aussi valables (cf. connaissances en langue étrangère *). Pourquoi les élèves ne pourraient-ils pas se dire " bonjour " dans une autre langue que le français ou l'allemand dans un projet d'échange franco-allemand ?

Les objectifs essentiels étant la capacité de communiquer dans le cadre d'un travail de coopération, le renforcement de la motivation * pour les langues étrangères et de l'intérêt pour les cultures étrangères, la seule langue étrangère ne peut pas être envisagée en tant qu'objectif absolu, prioritaire dans tous les cas et exclusif de tout autre.

Il est important que les élèves puissent être mis en situation d'être compris et de comprendre ce qu'on leur adresse. Ils trouveront des documents et des productions intéressants et vivants, poseront des questions pour mieux comprendre leurs interlocuteurs et feront preuve d'imagination pour se faire mieux comprendre d'eux si des questions du même genre leur sont adressées. Certaines répliques auront même peut-être plus de force que celles qui auraient utilisé " simplement " des mots.

Tout dépend, bien sûr, du contexte scolaire au sein duquel est inscrit un tel projet * d'échange (cf. groupe *) et de la compétence linguistique des élèves concernés. En langue étrangère, la part accordée à la langue du pays partenaire sera plus importante bien évidemment et son utilisation plus fréquente dans l'échange de productions que lorsqu'il s'agira d'autres disciplines, telles que les arts plastiques ou la musique ou bien encore de regroupements dans le cadre d'activités facultatives en dehors des disciplines d'enseignement. (cf. Interdisciplinarité / pluridisciplinarité *, le projet Marseille-Francfort).

retour

F E R M E R

Lieu de rencontre