exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Sommaire

Présentation générale
de la pédagogie de l'échange et de la rencontre

  Contextes
(page 1)

Pourquoi mettre aujourd’hui en relation à distance des élèves, des apprenants, les amener à correspondre, à entrer en communication par le biais de documents et de productions se référant à un même thème qu'ils s'envoient mutuellement, vouloir leur permettre de dialoguer et de se rencontrer le cas échéant ?

Nous nous contenterons ici de rappeler certains constats parmi les plus marquants afin de resituer cette démarche dans un contexte plus global :

  1. L'école, le savoir sont des lieux et des instruments privilégiés d'accès au monde et à l'universalité à partir de la singularité d'une culture, d'une société et d'une époque données, même si la référence nationale reste encore marquée. Bien que d’autres sources et d’autres lieux d’information et de culture existent dorénavant, il importe plus que jamais, à nos yeux, dans le contexte actuel, que l'école dans ce qu'elle transmet de contenus, de savoirs et d'attitudes par rapport au monde, reste le point de rencontre et d’articulation entre l’universel et le local, l’universel et le singulier, le collectif et l’individuel. Qu’on y travaille ces " rencontres " pour en prendre conscience et permettre aux futurs citoyens d'une même société et d’une même planète de définir et d'exercer une responsabilité collective nécessaire pour préserver un monde commun à partager équitablement.
  2. L'école, l'éducation et l'enseignement dans son ensemble sont amenés à jouer un rôle décisif dans le processus d'intégration européenne. La Dimension européenne apparaît de plus en plus dans l’Éducation à tous les niveaux. En même temps, s’il se veut substantiel et viable le projet européen doit se doter d’une forte composante éducative.
  3. Les élèves d'aujourd'hui se retrouveront dans un avenir très proche sur un marché du travail de Dimension européenne. Ils auront éventuellement à émigrer au-delà des frontières actuelles pour travailler ou à exercer leur profession en relation avec un ou plusieurs pays et des personnes de langue et de culture étrangères. Il convient de les préparer à évoluer dans un monde complexe et multiple d'interculturalité de fait. La seule et difficile question est : comment.
  4. Le tourisme qui constitue la forme de contact la plus répandue n'entraîne pas, loin s'en faut, une compréhension plus en profondeur des pays, des cultures et des langues " d'accueil ". Trop souvent, on assiste à un phénomène de " colonisation des pays d'accueil " et tout est fait pour éviter le phénomène du dépaysement et du contact (inter)-culturel réel qui dépasse l'exotisme et le programme touristique en recherchant d’autres voies.

Definitions 2

Sommaire

Context 2