exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Sommaire

Les Projets

Description analytique

La rencontre sur l’Ile du Frioul en 1997 (page 2)
" La rencontre entre les habitants de l’île et les nouveaux arrivants / les migrants "

Journal de rencontre

Mardi 13.5.
2 ème jour

Ce matin comme prévu mise en place des groupes de travail selon le schéma prévu. Peu de difficultés apparentes, sauf en ce qui concerne la distribution des rôles d’animateur de groupes. M. ne veut pas travailler avec H. et A. souhaite participer au groupe des danseurs. Les réajustements nécessaires se font bon an mal an, Beate acceptant de reprendre un autre groupe.

Je participe au groupe de M. Difficultés de communication avec les groupes, surtout avec les Francfortois, à cause du manque de clarification du problème des langues utilisables (à mon avis). J’assure pour quelques minutes l’animation du groupe en l’absence de M. et je recense les ressources linguistiques du groupe en proposant au groupe d’utiliser les langues disponibles. Sur ces entrefaites A., la danseuse, arrive pour prendre en charge le groupe avec Ad. Elle utilise alternativement le français et l’allemand, ce qui libère pas mal la communication. Surtout elle y introduit un référent extralinguistique, corporel - elle parle et elle bouge ! - L’ambiance se dégèle au fur et à mesure que les corps commencent à bouger.

Observation sur la gestion linguistique de la situation : un élève francfortois s’adresse à moi pour me demander de traduire quelque chose qu’il veut demander à Ad. - une CD qu’il voudrait utiliser -. Je lui suggère de s’adresser directement à Ad. et de résoudre la question linguistique directement avec lui. Ad. ne parle pas l’anglais, ni l’allemand...mais l’arabe ! Très vite T. s’en rend compte et tous les deux communiquent dès lors sans problème et sans moi. D’autre part T. fait bénéficier son copain francfortois de ses talents : il traduit dès lors pour lui directement de l’arabe en allemand.

M. passe de groupe en groupe avec la vidéo en essayant de les filmer en fonction d’un certain canevas à partir duquel les groupes se fabriquent une identité. Tout a l’air de se passer assez bien dans les différents groupes (voir les échos ce soir au moment de la réunion de coordination entre nous), sauf dans celui animé par A. A suivre.

1er jour page 2

Sommaire

2e jour suite 1