exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Sommaire

Les Projets

 Le Projet Dijon-Frankenberg

Quels élèves ont participé au projet ?

  • Une classe de 4ème germaniste ;
  • Une classe de 4ème angliciste ;
  • Une classe de 5ème germaniste ;
  • Une classe de 5ème angliciste ;
  • Une classe de C.P.P.N. ;
  • Une classe d'un LEP, niveau BEP (6) de la section bois, directement concernée par le sujet et spécialistes du thème choisi,

soit en tout une bonne centaine d'élèves. A peu près 70% des élèves n’étaient pas germanistes.

La préparation des visites

" D'après notre mode de fonctionnement, les temps forts de la démarche sont la semaine de rencontre à Dijon et celle en Hesse. Le travail de préparation consiste au départ à rassembler un maximum de matériaux pour pouvoir, d'un côté et de l'autre, préparer ces semaines. Le thème de " l'arbre et de la forêt " semble à première vue facile ; mais en fait il demande une collecte d'informations impressionnante, tant sur le plan scientifique que sur le plan écologique et artistique (littérature, arts plastiques, etc.).

La première étape a été la collecte d'informations et la sensibilisation de tous au problème de la forêt. Pour une question de calendrier, les élèves du L.E.P., eux, ont souhaité avoir un produit fini à apporter en Allemagne. Du côté du collège, en revanche, il était matériellement impossible d'avoir un produit fini et nous souhaitions au contraire avoir des éléments bruts à développer. Ceci a été un des aspects de la réussite de la semaine en Allemagne, puisque nous avons pu à la fois apporter un produit fini sous forme d'exposition et des matériaux à travailler, des productions à terminer avec les élèves allemands. La collecte s'est passée de la façon suivante : nous avons pris contact avec l'Office National des Forêts et la Direction Départementale de l'Agriculture. Nous avons veillé à réunir suffisamment de choses pour nos élèves et pour les élèves allemands.

Je crois que certains chiffres ont étonné les Allemands. Ils ont été surpris de voir la superficie et la richesse des forêts françaises. Cela a permis de corriger une idée préconçue selon laquelle l'Allemagne serait un pays boisé et la France un pays méditerranéen. Tous ces documents sur la forêt française, l'exploitation du bois, et sa transformation ont été envoyés, en Allemagne, à titre documentaire pour que les élèves puissent comparer avec les données allemandes. "


Note 6 : Nous avons volontairement maintenu les dénominations en usage à cette époque. Retour 6

Projet Dijon-Frankenberg

Sommaire

La recherche interlocuteurs