exemples+konzepte Coopérer, se Comprendre, se Rencontrer

Sommaire

Les Projets

Le Projet Hochfelden-Niederroder
deuxième formule

Première tentative (page 5)

Traduire et transposer ensemble (suite)

En outre, la présence d'une " aide extérieure " en la personne d'un " Zivildienstleistender "/jeune objecteur de conscience effectuant son service de remplacement civil au centre d'hébergement a facilité ce travail. Excellent pianiste et accompagnateur improvisé, il a su " mettre en place " rapidement la version allemande élaborée par le groupe franco- allemand. On voit là l'importance que peut recouvrer la notion de " faire appel aux ressources d'une situation à des fins d'apprentissage ". Cette chanson a bien sûr été présentée en grande première lors d'une des soirées " auto-animées ", où l'on faisait appel aux talents en présence.

Dernière remarque enfin : la collaboration du jeune pianiste ainsi que de son collègue a permis aux élèves français de se familiariser, de façon concrète, à ce qu'est un service civil de remplacement et de s'informer au cours de discussions et d'échanges approfondis sur cette réalité allemande.

La cuisine, thème de travail et expérience commune au cours du séjour

Le thème de la cuisine choisi par le groupe hessois s'est poursuivi pendant la rencontre. Les élèves allemands ont apporté des panneaux illustrés et commentés sur lesquels ils présentaient des spécialités régionales ainsi que des explications sur leurs habitudes culinaires. Côté français, les élèves ont filmé la préparation d'un plat, recette et commentaire en allemand à l'appui, ainsi que la prise en commun de celui-ci. Pendant le séjour, on a procédé à une enquête auprès des élèves pour savoir ce qu'ils pensaient des repas. Les élèves français de leur côté ont demandé à leurs camarades s'ils mangeaient de la même façon chez eux. Ils ont pu constater, comme bien souvent en pareil cas, à quel point les différences étaient grandes à l'intérieur d'un même groupe national. La restauration commune dans le centre d’accueil a donc donné lieu à un échange approfondi des élèves sur leurs habitudes et sur leurs goûts. On peut regretter cependant qu'il n'ait pas été possible de faire la cuisine ensemble et d'aller au-delà d'une simple critique pour passer au stade d'un débat sur une alimentation prise en charge par les élèves eux-mêmes.

Traduire et transposer page 1

Sommaire

Projet Dijon-Frankenberg